En fonction de la formation demandée en France, tout étudiant vietnamien doit satisfaire certaines conditions d'admission dans l'enseignement supérieur français.

Conditions d’admission dans l’enseignement supérieur français :

Les premiers cas : Pour les demandes d’admission en première année dans l’enseignement supérieur français : Licence 1, DUT, CPGE, BTS, premier cycle dans une école d’ingénieur ou une école spécialisée, tout étudiant vietnamien, doit :

- être titulaire du baccalauréat vietnamien; 

- pour les titulaires du baccalauréat à partir de 2015, être admis dans l'enseignement supérieur vietnamien; pour les titulaires du baccalauréat avant 2015, réussir le concours national d’entrée à l’université avec la note égale ou supérieure à la note seuil fixée par le Ministère de l’Education vietnamien à l’année correspondante; 

- titulaire du TCF DAP (pour les demandes en Licence 1, PACES, DEEA dans une école d'architecture) ou TCF TP (pour toutes les autres demandes de formation en : DUT, BTS, CPGE, MANAA, première année dans une école d'ingénieur ou une école spécialisée) ou DELF B2 (sauf les cas de dispenses).

Les autres cas : Pour les demandes d’admission en Licence 2, Licence 3, Master 1, Master 2, Doctorat, tout étudiant vietnamien, doit :

- être titulaire du baccalauréat vietnamien et satisfaire les prérequis propres à chaque formation;

- pour les titulaires du baccalauréat à partir de 2015, être admis dans l'enseignement supérieur vietnamien; pour les titulaires du baccalauréat avant 2015, réussir le concours national d’entrée à l’université avec la note égale ou supérieure à la note seuil fixée par le Ministère de l’Education vietnamien à l’année correspondante; 

- titulaire du TCF DAP (pour les demandes en diplômes d'école d'architecture DEA et HMONP) ou TCF TP (pour toutes les autres demandes de formation) ou DELF B2 (sauf les cas de dispenses).

Les futurs bacheliers peuvent effectuer les démarches de candidature selon le calendrier indiqué par Campus France dont la date limite est souvent plutôt que l’examen du baccalauréat. Par ailleurs, ils ne seront inscrits officiellement dans un établissement supérieur français en même année universitaire que son baccalauréat, seulement sous réserve de satisfaction des conditions citées ci-dessus.

Les titulaires d'un baccalauréat français n'ont pas besoin de passer l’examen vietnamien de fin d’études secondaires  « Kì thi TN THPT quốc gia », les titulaires d'un baccalauréat international ou d’un autre pays que la France, merci de vous renseigner auprès de Campus France.

Pour ceux qui souhaitent s’inscrire au niveau Master ou Doctorat, en plus des conditions citées ci-dessus, il faut  s'informer sur les prérequis propres à chaque formation.

Il est bon à savoir qu’à partir de 2004, le système des diplômes français s’est inscrit dans le système européen LMD. Ce système européen de transfert de « crédits » académiques capitalisables et transférables en Europe (60 ECTS pour une année) valide les périodes de formation : chaque cours reçoit un nombre de crédits proportionnel au temps que l’étudiant doit y consacrer.

Licence = 180 ECTS

Master = 300 ECTS

Doctorat = 480 ECTS

Les étudiants peuvent acquérir des crédits dans des établissements d’enseignement supérieur à l’étranger et ces crédits sont comptabilisés pour l’obtention du diplôme. C’est grâce à ce dispositif, tous les étudiants étrangers, encours d’études ou après validation d’un cursus dans leurs pays, peuvent demander une inscription dans l’enseignement supérieur français, s’ils répondent aux critères d’admission.

Les centres ENIC-NARIC délivrent aux étudiants ayant déjà obtenu un diplôme dans leur pays une attestation de comparabilité qui permet d’évaluer leur diplôme pour une équivalence dans le système français.

Réseau ENIC-NARIC : www.enic-naric.net