Des recours permettent de contester les décisions de refus de visa.

Les possibilités de recours en matière de visas de court séjour

Les refus de visas sont motivés depuis le 5 avril 2011

Les représentations diplomatiques des Etats concernés devront mentionner les références sur lesquelles reposent les possibilités de recours et indiquer quelle est la procédure à suivre.

Les possibilités de recours en matière de visas de long séjour

Les refus de visas peuvent tout d'abord faire l'objet de recours gracieux (on demande à l'autorité qui a refusé le visa de reconsidérer sa position) ou de recours hiérarchique (on demande à l'autorité hiérarchiquement supérieure à celle qui a refusé le visa de reconsidérer ce refus ; en pratique, les recours hiérarchiques sont directement traités par la sous-direction des visas du ministère chargé de l’immigration).

Depuis le 1er avril 2010, le contentieux en matière de visas est traité par le Tribunal administratif de Nantes.